Monluc

Votre sélection (3 articles)
Par ordre décroissant
Votre sélection (3 articles)
Par ordre décroissant

Chateau Monluc, l’ancrage familial dans le terroir local

Une famille ancrée dans le terroir de Saint-Puy et du Pays de Gaure depuis des siècles, et pour laquelle, la transmission des savoirs et de la terre, source de nos produits, de génération en génération oriente profondément la réflexion et la stratégie des membres de la famille qui participent à la vie de l’entreprise.

Pour les générations récentes l’histoire part d’une petite ferme gasconne en polyculture élevage possédée par Emile Lassus qui la tenait déjà de ses parents et qui exerçait aussi, sur le même lieu, son art de forgeron.

Son fils, Louis, tenait de sa mère le goût du commerce et il développa en marge de la ferme familiale, un commerce de grains, vins et Armagnacs.

A la génération suivante, René, misa sur le développement du vignoble, la diversification de la production et la commercialisation : il créa la production de vins mousseux méthode traditionnelle et de liqueurs à l’Armagnac. Il racheta le château de Monluc et, aidé de Mireille, son épouse, en fit le fer de lance de sa communication.

Ses fils, Noël, Paul et Jean, développent le vignoble, la gamme de produits et diversifient les circuits de vente.

Jérôme, à la génération actuelle, s’attache à faire entrer l’entreprise dans l’environnement du XXI° siècle avec un attachement profond à l’histoire de la maison, de la famille et du lieu.

En Janvier 2018, Monluc a rejoint Le Club des Marques qui compte d’autres grandes maisons d’armagnac (Cavé, Sempé, Clé des Ducs, Chabot, Puységur) dans le but d’un développement, notamment à l’export, soutenu par Jérôme en Amérique de nord.

Monluc Cultive un vignoble, produit, élève et commercialise des Vins IGP Côtes de Gascogne, des Vins Mousseux méthode traditionnelle, des Armagnacs, des liqueurs, du Floc de Gascogne

Chacune de nos générations hérite d’un outil de production vivant, les vignes et les terres sur lesquelles elles poussent, et pas seulement de savoir-faire, de locaux et d’outillages.

Chaque génération a à cœur de conserver, d’améliorer ce qu’elle reçoit. Cela se traduit par l’envie d’explorer tout le potentiel existant, d’imaginer de nouvelles productions et de pérenniser leur commercialisation.